Ferrailleur, que du bonheur !


Ne jetez plus vos cravates : ici on vous les reprend au kilo.

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

#1 2018-04-02 15:20:30

cyclone69
Convoyeur de baignoires en fonte
Date d'inscription: 2009-12-01
Messages: 136

Cuivre émaillé

Bonjour à tous et toutes.

Ayant eu quelques bon kg de fil de cuivre émaillé, issus de bobinage, je me suis posé la question de savoir s'il n'y avait pas un moyen de se débarrasser de cet émail et ainsi de vendre ce cuivre en neuf ou Millberry.
A ce stade, je dois préciser deux choses:
- mon ferrailleur n'est pas trop regardant et passe facilement le cuivre en Millberry s'il est propre, rigide ou souple, et donc également issu de bobinage s'il n'y a pas de vernis dessus.
- a ce jour, février 2018 plus précisément, la différence de prix entre cuivre émaillé/ mélé et cuivre millberry est de... 20 cts d'€ au kg! Si vous voulez tenter l'expérience pour gagner plus  (en vendant votre cuivre....) , croyez plutôt en Sarko...

Avant de commencer, j'ai fouillé le net et ....rien! Tout ce que j'ai trouvé, c'est des méthodes, qui peuvent certes marcher mais qui ne concernent le décapage que d'un petit bout de fil en vue de son réemploi et de sa soudure à l'étain par exemple. Rien qui ne soit applicable sur plusieurs kg de cuivre! Je ne suis pas fan des barbecues au cuivre, ça marche peut être mais je ne brule pas et une fois cramer, je ne pense pas que votre cuivre passe en millberry.

J’ai commencé par une méthode mécanique. Hors de question pour moi de frotter un fil émaillé avec du papier de verre et à moins d’avoir un vieux parkinsonien qui traine dans le coin ce n’est pas envisageable. J’ai utilisé une méthode que certain connaissent peut être pour tendre parfaitement un fil de cuivre : la visseuse. Il vous faut coincer le fil dans l’étau d’un coté et dans le mandrin de la visseuse à l’autre bout. Mon cuivre fait à peu près 6mm2 de section pour 1m de long. Il suffit de tendre le fil avec la visseuse en marche pour redresser ce fil. Vous obtiendrez un fil droit comme un « I » et bien raide. Si vous continuez avec la visseuse en marche, l’émail de votre fil commence à craqueler et à partir par endroit en lambeaux. En gros, sur un fil d’un mètre, il faut  moins de 10 secondes de visseuse à fond en petite vitesse avec un coup de cutter qui racle le fil de temps à autre. Attention, le fil chauffe, mettez des gants et des lunettes. Il va de soit que le bout de fil coincé dans le mandrin et dans l’étau ne seront pas vrillés et donc pas propre.

http://image.poubelles.be/IMOGu55y.jpg
Le fil de cuivre dans le mandrin de la visseuse




http://image.poubelles.be/IMOGu558.jpg
Le même après quelques secondes de visseuse, à gauche on commence à voir le cuivre sous l'émail.




http://image.poubelles.be/IMOGu5yu.jpg
Après une dizaine de seconde, l'émail n'a pas résisté, il craquelle de partout, le fil de cuivre est brûlant




http://image.poubelles.be/IMOGu5yo.jpg
Et après 2 ou 3 aller retour d'une lame de cuter sur le fil, plus d'émail si ce n'est dans la partie coincé dans l'étau et le mandrin.




J’ai bien sur essayé sur des fils de 5 à 10 m de long. Ca marche aussi mais la torsion du fil imposé par la visseuse n’est pas homogène et, bien souvent, le fil casse avant que le verni ne soit complètement craquelé.  J’ai fait 2 kg de cuivre comme ça en près d’une heure de temps…. C’est vous dire la rentabilité du truc !
Sur le net, vous pouvez trouver des machines tel que celle-ci :  www.ftm-technologies.com/produit/abisofix/
Là encore, il s’agit certes d’un procédé mécanique mais pour enlever l’émail sur quelques centimètres seulement et je doute que ça marche sur des fils méplat, qui ne sont pas rond. La visseuse ne donnera pas non plus un bon résultat sur du cuivre émaillé méplat.





Reste, la solution chimique. Toujours sur le net il y a ça :    https://e-novalec.fr/epages/fd185c97-4f … 220%20L%22

La solution ? Pour quelques bouts de cuivre, sans doute, mais pour traiter des kg de cuivre…
Il vous faudrait plusieurs litres de ce produit qui n’est sans doute pas donné et de plus, après avoir traité 10 kg de cuivre, il faudra le changer à nouveau.
J’ai testé le décapant de peinture que j’avais en stock…rien de rien ! l’émail n’a pas bouger même après plusieurs jours de trempage. Il paraitrait que certain y sont arrivé avec du décapant V33, a tester pour ceux qui ont ça en stock…
A y regarder de plus près, le  NS220 de chez Novalec, semble être un produit corrosif et sans doute un acide. J’ai donc voulu tester les acides forts.  Il y a l’acide  Chlorhydrique, Nitrique et Sulfurique. Le premier sert à détartrer les chiottes (et éventuellement à désoxyder le cuivre…), pas la peine d’essayer. Le Nitrique attaque violemment le cuivre, il va bouffer le cuivre et laisser votre émail en place…a proscrire. And the winner is….Acide sulfurique.

On va faire une pause sécurité. L’acide sulfurique est très dangereux. Aussi connu sous le nom de vitriol, il provoque de graves brulures, il ronge un tissu en coton en quelques secondes, même en tampon Jex vert est détruit en moins de 30 secondes. Il  détruit la matière organique en quelques secondes et nous sommes constitués… de matière organique !!  Gants, lunettes, … obligatoires !!
Idéalement, il vous faut un point d’eau à proximité pour vous rincer rapidement au cas ou…
Et bien sur, on verse l’acide dans l’eau, et jamais l’inverse ! Je ne saurais que vous conseiller de fouiller le net sur les dangers et l’utilisation de l’acide sulfurique avant de vous lancer là dedans. Vous voilà prévenus.

J’ai utilisé un acide sulfurique pur à 96%, un produit réservé aux professionnels et que vous aurez du mal à trouver. Certains sites web semblent en vendre mais une fois que vous aurez validé votre commande, ils vont vous dire que le produit n’est plus distribué et que c’est réservé au pro et que ….patati et patata .


http://image.poubelles.be/IMOGu57u.jpg
Le cuivre émaillé vient juste d'être placé dans l’acide




http://image.poubelles.be/IMOGu57o.jpg
Après 5  minutes, l'émail n'a pas l'air d'aimer...




http://image.poubelles.be/IMOGu573.jpg
Après 10 min, c'est sur, l'émail n'aime pas!




http://image.poubelles.be/IMOGu575.jpg
Après 15 min et avoir agiter un peu le flacon, le cuivre bien rose apparait.



http://image.poubelles.be/IMOGu577.jpg
Et une fois sorti de l’acide, rincé et séché .



J’ai bien sur essayé de l’acide sulfurique de GSB ( Grande Surface de Bricolage, castoch, leroy tintin, ..), vendu pour remplir les batteries de voitures entre autres,  qui lui est à 30%...rien de rien. L’émail du cuivre à légèrement changé de couleur, un peu plus blanc, mais même après une semaine, l’émail est comme neuf.  Vous devez donc utilisez de l’acide concentré tel que celui-ci https://www.mon-droguiste.com/acide-sul … SULDSN.cfm
Mais je ne suis pas sur qu’on vous en vende réellement et le prix est élevé. De plus cet acide est assez visqueux, il colle au fil de cuivre et à chaque fois vous aurez des pertes. Avec un litre vous ne ferez pas grand-chose.



J’ai donc arrêté les acides pour passer….aux bases, et oui, en chimie, il y a toujours des solutions…
Dans le milieu professionnel on a que l’embarras du choix : potasse, soude,ammoniaque,…
Mais toujours dans nos GSB, il n’y a que la soude caustique (ou hydroxyde de sodium pour les chimistes ) que vous trouverez.

Beep !, Nouvelle pause sécurité. La soude caustique est un produit dangereux, gants, lunettes …etc
Pareil que pour l’acide sulfurique, fouillez le net sur les dangers pour bien savoir à qui on a affaire. On verse toujours la soude dans l’eau, pas l’inverse ! La soude a quelques propriétés que je tiens à vous donner:

- En solution concentrée elle est visqueuse et sur les mains donne l’impression d’avoir du savon ( elle en est d’ailleurs un ingrédient principal ). Elle « colle » ainsi aux vêtements et à la peau et nécessite de se rincer abondamment en cas de projection.

- Si les brulures  à l’acide sulfurique sont rapidement  très douloureuses, ce n’est pas le cas de la soude. On ne sent rien car cette saloperie à la propriété de détruire les terminaisons nerveuses avant que ça fasse mal. On pense, a tord, que ce n'est pas grave  yikes

- Si vous en avez sur vous, ne paniquez pas, l’attaque de la soude a une cinétique lente. Arrêtez ce que vous faisiez calmement pour ne pas vous en verser encore plus et allez vous rincer dès que possible pendant plusieurs minutes. J’en ai eu sur la main sans aucun soucis, le problème serai plutôt dans une éclaboussure que vous n’auriez pas vue et qui continue sont attaque pendant des heures.

- Si vous en avez sur l’œil c’est que vous n’avez pas mis de lunettes. Ne paniquez pas, il est trop tard :    Vous êtes déjà aveugle
  Une pastille de soude détruit la corné en quelques secondes !!

Bon, on peut continuer. Le Destop à la soude caustique en contient et peut faire l’affaire.. Vous pouvez aussi utiliser ça : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produit … is-details
Il vous faudra en faire une solution concentrée en versant 400g de ce produit dans un litre d’eau. Attention, ça chauffe, gants, lunettes,… N’hésitez pas à faire votre mélange en plusieurs fois histoire que la chaleur s’évacue. Ne pas utiliser de récipient métallique et surtout d’aluminium.  Pour ma part, j’ai trouvé dans une petite surface de bricolage des solutions déjà prêtes pour 2€ le litre. Une fois votre produit prêt, il doit être assez dense et d’aspect visqueux, un peu comme de l’huile. Attention, vous trouverez souvent de la « lessive de soude » en GSB mais ce n’est pas de la soude caustique, vérifiez bien ce que vous achetez. Il doit y avoir une de ces inscriptions: soude caustique, hydroxyde de sodium, NaOH. De même la concentration doit être élevée, au moins 30%


Voici donc les résultats.

http://image.poubelles.be/IMOGu5y5.jpg
Le fil de cuivre est placé dans la soude depuis 48 h. De rouge sombre, l'émail à viré au jaune




http://image.poubelles.be/IMOGu5y7.jpg
Une fois sorti et posé sur un sopalin, l'émail est bien fatigué...




http://image.poubelles.be/IMOGu5y8.jpg
Puis après rinçage et essuyage, du beau cuivre bien rose…




Une fois que le procédé a marché sur un échantillon je suis passé à une échelle plus importante. J’ai confectionné un récipient avec un tube en PVC  de 80 mm de diamètre et de 40 cm de long. Un bouchon PVC collé à l’extrémité et le tour est joué.  A l’autre bout j’ai posé un bouchon de PVC, non collé, pour éviter que l’air ne touche la solution de soude. La soude réagi lentement avec le CO2 de l’air, on dit qu’elle se carbonate, mais plus simplement, on peut dire qu’elle s’use si vous la laissez trop longtemps à l’air. Pour quelques jours, ça va le faire mais au-delà prévoyez un bouchon.
Mes fils émaillé ont passé plusieurs mois dans cette soude sans atteindre les résultats de l’échantillon. En fait la couche superficielle de l’émail n’est pas ou peu attaquée par la soude. Sur l’essai que j’ai fait, l’attaque se fait par les extrémités des fils de cuivre. Sur un bout de 5 cm, ça le fait en moins d’une semaine, mais sur des morceaux  de 40 cm, même après 3 mois, le résultat a été déplorable.  75% de l’émail est parti, ce qui veut dire qu’il a fallu trier les fils et encore, il n’avait pas la belle couleur du cuivre mais plutôt en aspect brunâtre de cuivre oxydé, invendable en cuivre millberry. Je n’ai malheureusement que la  photo de mon tube PVC à vous donner.



http://image.poubelles.be/IMOGuyoo.jpg
Le tube PCV collé avec le seau de garde en cas de fuite. Remarquez que la colle à PVC a virée au blanc en bas du tube.





En pratique, je fais d’abord un essai avant de refaire l’expérience et des photos ce qui n’a pas été le cas cette fois ci. A noter qu’après quelques mois dans la soude, la coloration de la colle à PVC a virée au blanc signe de fragilité. Si le PVC supporte sans soucis la soude pour un usage occasionnel, il vaut mieux être prudent dans le cas d’un contact prolongé. Prenez donc plutôt un récipient en verre, style vase à fleur, que vous boucherez avec du film étirable. En plus, vous pourrez voir à travers l’avancement de votre chantier. Mettez également votre récipient dans un seau étanche en plastique, en cas de fuite ça évitera que votre soude ne se répande sur le sol.

En fait, les émaux du cuivre appartiennent à une vaste famille. Au moins 30 à 40 vernis différents de part leurs propriétés  et bien sur de leur composition existent. Du coup, tous ne réagirons pas pareil à la soude ou à l’acide sulfurique.  Par exemple, le premier essai de l’acide sulfurique à donné de bien meilleurs résultat que les photos que je vous ai mis : le vernis à été détruit en moins d’une minute ! Il en est de même avec la soude. Voici le résultat sur du méplat avec un vernis de composition différente.


http://image.poubelles.be/IMOGu54u.jpg
Le cuivre émaillé méplat





L’émail a été rongé en 36h. J’ai mis la soude dans le tube PVC pendant 1 jour et demi avec le cuivre. Le méplat fait à peu près  20 à 30mm2 de section. Après le bain de soude, je laisse le cuivre s’égoutter quelques minutes  dans une jardinière en plastique pour récupérer le plus possible de soude.

http://image.poubelles.be/IMOGu543.jpg
Le méplat qui s’égoutte. Les parties grisées sont nues et sans émail.





Je récupère la soude qui reste de l’égouttage avant de réaliser un premier rinçage à l’eau. Cette première eau de rinçage ne sera pas jetée à l’évier car bien trop basique pour l’environnement. Après quelques rinçages je frotte le cuivre et il reste au fond de la jardinière que l’émail qui part sous forme de gros copeaux.

http://image.poubelles.be/IMOGu54y.jpg
Le reste d’émail au fond de la jardinière.




Une fois que le cuivre est débarrassé de l’émail, il est relativement propre mais n’a pas la belle couleur du cuivre que nous lui connaissons.  Il faudra le décaper pour qu’il soit bien brillant.

http://image.poubelles.be/IMOGu544.jpg
Le cuivre obtenu, sans émail mais terne.



Rendre son éclat au cuivre oxydé et/ou terni, le net regorge de recettes de grand-mère. Le plus difficile et de désoxyder le cuivre sans trotter et éviter qu’il ne s’oxyde à nouveau encore plus vite.
Voici des essais sur un bout de cuivre type EDF et qui vert de gris après avoir sans doute passé des années dehors.


http://image.poubelles.be/IMOGu58u.jpg
De gauche à droite : le fil brut vert de gris, après 4 h dans le jus d’un pot de cornichons, après 4h dans le l’acide chlorhydrique, après quelques minutes sur du Cillit Bang  grasse et calcaire, après avoir trempé le fil dans de l’acide nitrique dilué( le bout a été trempé dans cet acide pur pendant 1 seconde ! ) et le dernier est un cuivre peu oxydé qui a été dans le pot de cornichons.





L’acide nitrique est de loin le meilleur produit pour désoxyder le cuivre. C’est aussi un produit que vous ne trouverez pas dans le commerce et qui est très nocif. De plus, lors de l’attaque du cuivre par cet acide, des vapeurs encore plus toxiques se dégagent. Enfin, cet acide ronge le cuivre avec un appétit féroce. Pour un cuivre vert de gris, donc très oxydé il n’y a guère que cet acide qui marche mais pour un fil juste terne, tout ce que je vous cite marche. Il faut bien rincer et sécher votre cuivre après sinon il s’oxydera à nouveau.

http://image.poubelles.be/IMOGuyu8.jpg
Voici la même photo  un mois après la première. A gauche j’ai trempé le fil dans le l’acide nitrique pur et tout à droite c’est un fil dont j’ai enlevé l’émail avec l’acide sulfurique. La plupart des fils s’oxydent à nouveau sauf avec l’acide nitrique pur. Il n’y a pas d’oxydation si vous utilisez l’acide sulfurique pour enlever l’émail.




Et pour finir, j’ai passé tout mon cuivre méplat terne mais sans émail avec du Cillit bang.

http://image.poubelles.be/IMOGu548.jpg
Magnifique non  big_smile




Quelques mots pour finir. J’ai utilisé 3 L de soude à 2 euros le litre pour traiter 8 kg de cuivre et le vendre en millberry. Le gain est de 1,6 € pour 6€ de soude. Vraiment pas rentable même s’il me reste ma soude pour d’autre fils. Si vous voulez essayer, soyez prudents. Le méplat se prête bien à la soude car il y a une grande surface de contact par rapport à un fil rond classique. Si votre émail semble résister à la soude, rayer le vernis jusqu’au cuivre avec un cutter sur toute la longueur devrait vous aider, a faire avant de mettre votre cuivre dans la soude. Je mets mes rebuts d’émail ou de rinçage dans un seau qui me sert de poubelle puis déchèterie.  Inutile de polluer pour 1€60 !

Si les pros savent comment sont valorisés nos fils émaillé, je suis preneur. Je me doute bien que l'émail ne résiste pas aux 1200 °C d'un four industriel.

Amusez vous bien.

Hors ligne

 

#2 2018-04-02 15:43:35

Bachlot
Se fout du cuivre par intraveineuse
Date d'inscription: 2007-06-05
Messages: 22348

Re: Cuivre émaillé

c'est du cuivre émaillé, sale, impur ou autre nom que tu veuilles lui donner, il t'es repris partout pour un taux de 96% c'est à dire que les opérations que tu prévois pour gagner les 4% restant vont avoir du mal à compenser le reste et rentabiliser tes opérations, sauf en traiter des Tonnes et des Tonnes et des Tonnes suivant ton procédé. (désolé d'etre un rabat joie)

Hors ligne

 

#3 2018-04-02 21:52:42

tortuga09
Prospecteur assermenté
Lieu: sud-ouest
Date d'inscription: 2006-08-12
Messages: 10948

Re: Cuivre émaillé

Sympa la fiche
oui l'acide nitrique
mais tu peu aussi utilisé de l’ammoniaque trouvable par tout et quand tu le sort de la solution tu passe un coup de flamme et sa ne noircie pas l cuivre .
a location fait un teste


achete sur le sud-ouest informatique
07 85 71 23 84
kourosh ou tortuga09

Hors ligne

 

#4 2018-04-03 18:41:24

Bachlot
Se fout du cuivre par intraveineuse
Date d'inscription: 2007-06-05
Messages: 22348

Re: Cuivre émaillé

Malgré etre un rabat joie lol je te remercie tout de meme pour le partage de l'expérience.
J'avais moi meme essayé plein de truc il y a de celà une dizaine d'année dans le meme but que toi pour vendre le vieux cuivre électrique un peu plus cher en le décapant, j'y avais pas trouvé grande rentabilité pour mon cas personnel car l'écart de tarif entre les 2 était dérisoire voir n'existait meme pas ici.

Par contre vu que tu évoques le "barbecue au cuivre" lol, pour ma part j'ai déjà testé avec du fil de bobinage émaillé et du cuivre oxydé (mais sans gaine) et pas dans un barbecue vu que c'est trop petit: tu fais un bon feu avec du bois de récup qui te coute 0centime, faut qu'il chauffe fort (600°)
Ensuite tu réparti ton vieux cuivre oxydé ou émaillé sur le feu, il ne doit pas etre serré ou compacté pour pouvoir bien chauffer uniformément
tu attends un peu puis avec un fourcher tu retire le fil et tu le plonge de suite dans un bac d'eau (l'eau de pluie ne coute pas un centime non plus)
le choc thermique va décoller les impuretés et le noir du au feu
tu remets une quantité de fil sur le feu et durant ce temps tu retire l'autre de l'eau
tu le claque de suite fortement sur un sol dur style dalle béton pour finir de virer les derniers petits résidus noirs qui parfois restent attachés de façon tenace
tu peux éventuellement fignoler en faisant rouler le cuivre avec ton pieds sur le béton, l'abrasion finira le travail si t'es pas assez satisfait

tu te retrouve avec un cuivre tout propre désoxydé et bien rose
seul inconvénient il faut de bonnes longueurs et pas des chutes de quelques centimétres qui seront perdues dans le feu
autre chose, il faut pratiquer pour maitriser les temps et ne pas non plus trop chauffer le cuivre

je préfère jouer avec le feu que jouer avec de l'acide, beaucoup moins de risques.
Quand à la pollution, il n'y en a pas vraiment, si ton feu est à la bonne température il détruit la plupart des composés nocifs meme pour du pvc, simple à voir : si çà fume noir, température trop basse et pollution. fumée blanche c'est mieux, un peu comme pour le pape lol
à titre de comparaison, quand tu fabrique ces bobinages tu chauffe le cuivre émaillé à basse température avec une résine pour les fixer, (celà necessite une surveillance médicale trés rapprochée) et le tout part simplement dans l'atmosphére par une simple évacuation de fumée (sans filtres)

et pas d'acide à faire recycler une fois saturé, alors que de l'eau avec un peu de résidu carbonné pose moins de probléme je pense.

Hors ligne

 

#5 2018-04-04 10:22:07

cyclone69
Convoyeur de baignoires en fonte
Date d'inscription: 2009-12-01
Messages: 136

Re: Cuivre émaillé

Salut, j'ai essayé un bout de cuivre émaillé sur ma gazinière, même porté au rouge, l'émail n'est pas parti!
A voir avec l’ammoniaque comme disait Tortuga.

Après le feu de joie et le trempage dans l'eau, ton cuivre n'est pas recuit et rose? s'il devient mou comme du chewing-gum c'est qu'il a vu le loup...
Et la couleur d'un cuivre chauffé au feu n'est pas la même qu'un cuivre dénuder.

C'est que que coté rentabilité, je savais avant même de commencer que ce serai dur d'amortir les frais...
a+

Hors ligne

 

#6 2018-04-04 12:52:29

massu2
Change le plomb en or
Date d'inscription: 2011-01-12
Messages: 3393

Re: Cuivre émaillé

pour moi sur toute les photos sauf la dernière ca passe en mélé  au prix de 3.8 - 4 euros le kilo selon quantité

mais sur la dernière, ca passe en milberry (cuivre neuf) a 4.2 - 4.4 le kilo

selon la quantité



après je ne discute pas de la rentabilité de la démarche , passer autan de temps, de l 'acide etc

Hors ligne

 

#7 2018-04-04 19:58:57

Bachlot
Se fout du cuivre par intraveineuse
Date d'inscription: 2007-06-05
Messages: 22348

Re: Cuivre émaillé

cyclone69 a écrit:

Salut, j'ai essayé un bout de cuivre émaillé sur ma gazinière, même porté au rouge, l'émail n'est pas parti!
A voir avec l’ammoniaque comme disait Tortuga.

Après le feu de joie et le trempage dans l'eau, ton cuivre n'est pas recuit et rose? s'il devient mou comme du chewing-gum c'est qu'il a vu le loup...
Et la couleur d'un cuivre chauffé au feu n'est pas la même qu'un cuivre dénuder.

C'est que que coté rentabilité, je savais avant même de commencer que ce serai dur d'amortir les frais...
a+

Je parlais d'un vrai feu qui chauffe vraiment et pas d'un petit bruleur de gaziniére pour la cuisine
et je disais "autre chose, il faut pratiquer pour maitriser les temps et ne pas non plus trop chauffer le cuivre"
sinon en effet il devient rose plus clair et plus mou.
mais la qualif de milbé n'est pas usurpée  "cuivre électrolytique de classe CuA1 d'un % de pureté supérieur à ... %, il est de toute façon refondu ensuite donc recuit après toi.
Quand tu dénude un cable à la main, il a une couleur caractéristique sur l’extérieur due à un début d'oxydation inéxorable, si tu le coupe et que tu scrute l'intérieur, tu verras que c'est bien plus rose que dehors.
Malgré le début d'oxydation sous la gaine (une vague couleur rose-brune ) il te reste repris en milbé car on te demande juste une pureté au dessus de 96% et non pas du 99.999 comme pour un lingot.

Hors ligne

 

#8 2018-04-04 20:20:03

Bachlot
Se fout du cuivre par intraveineuse
Date d'inscription: 2007-06-05
Messages: 22348

Re: Cuivre émaillé

Sinon pour comparer, tu prends un brin de fil électrique rigide dénudé, et tu le frotte au papier de verre, tu verras bien quelle couleur il a wink : rose bien plus claire une fois retiré son début d'oxydation extérieur.

Dernière modification par Bachlot (2018-04-04 20:32:40)

Hors ligne

 

#9 2018-04-04 20:44:43

Bachlot
Se fout du cuivre par intraveineuse
Date d'inscription: 2007-06-05
Messages: 22348

Re: Cuivre émaillé

genre cette photo flagrante, tu vois bien que l'extérieur est brun et oxydé légérement, alors que l'intérieur est vraiment rose http://image.poubelles.be/IMOGu548.jpg

Hors ligne

 

#10 2018-04-04 22:37:51

massu2
Change le plomb en or
Date d'inscription: 2011-01-12
Messages: 3393

Re: Cuivre émaillé

ben ca je le passe en milberry sans pb

ce qui importe c est la richeesse en cuivre du lot
et pour le vendeur le prix qu on lui paie




car sinon tous et rien ne  veulent rien dire
par exemple je peu te dire toute les photo passe en milberry mais au prix de 3.5 euros le kilo

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

[ Générée en 0.035 sec., 9 requêtes exécutées ]